Tirage photo : optez pour une impression sur papier de haute qualité

Tirage photo

Pour un usage personnel ou pour une exposition devant un public, les photographes emploient les moyens techniques dont ils disposent pour obtenir des images de très bonne qualité. Si le moment de prise est primordial, le choix du papier l’est tout autant. Dans cet article, nous allons vous présenter les critères à retenir pour imprimer vos images sur un support qui en jette.

L’impression jet d’encre

L’impression photo est une étape décisive pour réussir vos photographies. Si vous vous apprêtez à mettre en place une exposition, il va sans dire que le jet d’encre est la meilleure solution que vous pouvez envisager. Néanmoins, cette technique d’une modernité incontestable a un coût, un coût qui n’est pas des moindres. Inutile de vous restreindre à ce niveau-là alors que vous avez donné le meilleur de vous-mêmes pour capturer des moments exclusifs éternisés à travers vos photographies.

Si vous êtes prêt à mettre le paquet, sachez que vous ne le regretterez surement pas, surtout que le jet d’encre, en dehors de la contrainte financière qu’il pourrait présenter, ne possède que des avantages. L’impression peut alors avoir lieu avec la fameuse technique du Fine Art en utilisant des textures radieuses. La précision du piqué est un autre point fort pour cette technique qui remporte de plus en plus d’adeptes. Ajoutez à cela qu’elle se caractérise par une tenue dans le temps inégalable.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.cewe.fr.

Le choix du papier pour des photographies d’une valeur esthétique incontestable

En règle générale, il y a 3 types de papiers parmi lesquels vous pouvez choisir au moment d’imprimer vos photos. Si certains se fient uniquement à leurs préférences personnelles, d’autres font preuve d’objectivité pour savoir lequel de ces papiers correspond au mieux au contenu de leurs images :

  • Mat
  • Brillant
  • Satiné

Vous avez, sans doute, tenu entre vos mains, différents types de photographies. On peut dire qu’une préférence pour le mat, le brillant ou le satiné dépend des penchants de chacun. Cependant, certains critères ont leur poids au moment de faire votre choix et peuvent vous aider à trouver le bon en toute objectivité.

Le papier brillant est prisé pour l’éclat qu’il donne aux images et aux nuances des teintes qu’il permet de distinguer proprement. Néanmoins, ce type de papier a la réputation de transformer les aplats noirs en leur donnant un aspect miroir que beaucoup de personne jugent dérangeant. De plus, il colle au verre, ce qui peut rapidement abîmer vos photographies et leur faire perdre de leur brillance initiale. Si vous souhaitez faire une présentation sous cadre et si vos images sont très foncées, il vaut mieux opter pour une autre alternative.

Par ailleurs, lorsque vous vous interrogez sur la qualité de papier à choisir, il est vivement recommandé de ne pas perdre de vue la matière qui sera à son contact. Autrement dit, si vous pensez à mettre votre photo sous une vitre, utiliser du papier Fine Art est une vraie perte d’argent. L’aspect de surface qui fait la particularité de ce papier haut de gamme sera atténué et votre investissement n’aurait servi à rien. En revanche, l’impression jet d’encre est parfaite avec une caisse américaine ou une finition de collage.

Quel type de papier pour un tirage en noir et blanc ?

Le tirage photo en noir et blanc est fort prisé. Dans l’univers de la photographie, on dit que ce rendu permet de mettre en avant les détails et les traits des personnes alors que les couleurs empêchent de plonger en profondeur dans l’image. Pour réussir ces tirages photos, vous devez toutefois miser sur du papier qui se prête au rendu en noir et blanc. Ici, il vaut mieux éviter le tirage C-print puisqu’il ne permet pas d’avoir un tirage neutre. Les particularités de ce papier vont interférer avec la netteté de l’image. Les photos noir et blanc vont être placées dans un bain pour être fixées puis révélées au même titre que les photos en couleurs. Cette technique va provoquer des virages qui donnent un petit effet grisâtre.

Pour un développement photo noir et blanc, vous pouvez alors opter pour le jet d’encre. Cette méthode élimine les inconvénients précédemment cités. Les traceurs contiennent des cartouches noires et d’autres grises, ce qui rend ces dernières tout à fait neutres.

Vous avez également les Barytasont qui permettent d’obtenir un noir et blanc avec une profondeur et des contrastes bien marqués. Rappelons que « barytacar » est l’appellation correspondant à la couche d’enduction qui va accueillir les pigments. Elle est composée de sulfate de baryum : un élément qui confère à ce type de papier son rayonnement si apprécié.

Le papier Rag est idéal pour un rendu mat avec des effets de noir charbonneux. Il est prisé pour les nombreuses possibilités qui le caractérisent. Vous devez toutefois être attentifs à sa fragilité mécanique de surface.

Le plexiglas : une option à envisager ?!

Vous voulez un support plus original pour imprimer vos photographies ? Vous pouvez alors envisager le plexiglas même s’il est plus utilisé dans le domaine de la photographie que dans l’impression pour un usage personnel ou une exposition. Puisque cette technique exclut le papier, l’encre sera directement posée sur le plexiglas et pourra sécher naturellement sous l’effet des rayons solaires. Il s’agit d’un support d’une grande résistance qui supporte bien salissures et humidité. En revanche, la netteté de l’impression est légèrement inférieure à celle que vous pouvez obtenir sur du papier. Pour réussir vos photographies sur plexiglas, préférez les tons saturés et clairs comme les images de paysages par exemple : le rendu sera exemplaire !

Clin d’œil sur le format du papier

Dans le jargon des imprimeries, la taille de la photographie est répertoriée sous 3 catégories : A, B et C. Des chiffres complémentaires sont utilisés pour plus de précision. Vous avez sans doute entendu parler du format A4. Même s’il est très courant, il n’est pas le seul. Vous pouvez, à titre d’exemple, opter pour du A0 : une impression grand format qui correspond aux dimensions suivantes : 118,9*84,1 cm. Le format le plus petit est appelé A10, ce qui se traduit en termes de dimensions : 37*26 mm. Ce dernier n’est utilisé que pour des besoins spécifiques et plutôt rares. Il permet d’imprimer des photographies originales qui feront généralement l’objet de collages. Dans une exposition, la taille A0 et A1 est idéale puisqu’elle permet de voir l’image même de très loin. C’est le format qu’on utilise d’ailleurs pour les affiches publicitaires.

A savoir : Pensez toujours à l’étalage des couleurs lorsque vous choisissez la taille de la photographie. Si vous optez pour un format trop grand les détails peuvent facilement se perdre et le rendu sera certainement d’une qualité douteuse.