Jeux d’enfants : installer une balançoire ou une portique dans son jardin

balançoire dans son jardin

Depuis l’enfance, du berceau aux charpentes de balançoires, se balancer fait partie de notre vie. Cette cadence nous pourvoit un effet stimulant et tranquillisant. Seul ou avec des amis, souvenez-vous que le bonheur est au rendez-vous pour aller quérir le « petit yahooooo » pour savoir qui reste le plus longtemps en haut, qui va le plus haut, ou tout simplement pour sentir le savoureux balancement. Il est également dit que l’effet du balancement aiguillonnerait la synchronisation motrice et l’équilibre. Ceci explique le fait que la balançoire soit classique dans les cours d’établissements scolaires et les parcs. Mais que doit-on savoir sur le choix et l’installation de ces jeux d’enfants ?

Les différents types de balançoires

Il existe trois (03) types de balançoires : le classique, le modèle « allant dans tous les sens » et la balançoire dite « de haut en bas ». Le premier modèle de balançoire est celui à pilier simple, en arche et à pilons triples. Il est pourvu de deux (02) sièges uniformes (bébé, souple ou rigide) par portique. La balançoire classique est dédiée, selon les normes de sécurité CSA/Z614-14, à la catégorie d’âges 1 ½ à 12 ans. La balançoire « allant dans tous les sens » et dite à pneu offre une mobilité multidirectionnelle et oscillante. Son pivot de soulèvement permet de vibrionner et balancer de manière contingente. Ce modèle a une capacité d’accueil de trois (03) enfants,et se destine pour sa part aux petits de 5 à 12 ans, selon les normes CSA/Z614-14. Enfin, la balançoire dite « de haut en bas », elle, est à bascule. Par un bardeau modéré, articulé à son centre de gravité, cette balançoire offre un mouvement de haut en bas, d’où son nom. Chacun s’assoit aux bouts et se troque une repoussée par les jambes… Ce modèle est destiné, selon la norme de sécurité CSA/Z614-14, aux enfants de 5 à 12 ans.

Bien faire le choix de son portique

Les portiques se diffèrent les uns des autres. La balançoire en bois est la moins onéreuse, mais sollicite des amarrages vigoureux. Celle en métal coûte plus cher mais est plus consistante. Pour faciliter votre sélection, il vous est conseillé de vous tourner vers un modèle facile à entretenir et à assembler. Pour éviter qu’elles ne blessent vos enfants, les balançoires à bordures arrondies s’avèrent être un bon choix. Concernant l’établissement de votre portique, prévoyez aux alentours du péristyle une zone de sécurité de 2 mètres au minimum (entre le portique et les arbres, par exemple). Cela vous permettra d’éviter les accidents, en cas de collision avec un obstacle. Le portique doit être fixé au sol par des dés de béton, pour empêcher un retournement.

Choix de l’emplacement

Ce parmètre importe beaucoup, notamment pour des raisons de sécurité. L’espace dédié à la balançoire doit être accommodé au modèle privilégié, tout en sachant que la majorité de ces jeux d’enfant occupe une superficie de 8m2 à peu près. Concernant l’installation, celle-ci doit se faire sur un sol bien aplati. En outre, il est toujours conseillé de réaliser celle-ci sur une surface sablonneuse ou herbeuse. L’assemblage du portique doit commencer par son armature, en réunissant la tringle supérieure et les pieds. Pour le raccord de l’ensemble, il est conseillé de le faire par utilisation d’un manchon métallique. Avec des vis, immobilisez ce dernier et tâchez de bien le positionner. Vient ensuite l’établissement des cordages ainsi que du siège. Le procédé d’amarrage peut différer d’un portique à un autre, en fonction du modèle choisi. Pour faciliter votre travail, consultez la notice d’instruction fournie dans le pack par le fabricant comme trigano store.